Vous devez activer JavaScript pour vous connecter.
Veuillez vérifier les paramètres de votre navigateur.

La taille des mises

Si vous décidez de miser, il est très important de déterminer le bon montant. La chose la plus importante à savoir, c'est que la taille de la mise se détermine par rapport au pot. Tous les joueurs devraient donc connaitre la taille du pot pour savoir combien il pourrait gagner en restant dans le coup.

Si vous misez 10 $ alors qu'il n'y a que 5 $ dans le pot, vous risquez beaucoup pour gagner peu. C'est une mise énorme. D'un autre côté, si vous misez 100 $ alors qu'il y a déjà 1 000 $ dans le pot, la mise est très petite par rapport au pot.

Même si, en matière de mises, la mode change tout le temps et les joueurs avancés misent de façons différentes pour différentes raisons, les définitions suivantes sont largement acceptées :
  • Petite mise : environ la moitié du pot.
  • Mise moyenne : entre la moitié et les trois quarts du pot.
  • Grosse mise : plus des trois quarts du pot.
Cela s'applique aux parties de cash game et aux tournois. En cash game, le pot sera réellement de l'argent alors qu'en tournoi, il sera composé de jetons de tournoi. Mais les conseils généraux s'appliquent dans les deux cas.

Petites mises

La taille de votre mise dépend toujours des situations particulières, mais en général, les joueurs vont avoir tendance à miser petit sur un tableau sec (c'est à dire avec peu de cartes connectées), à la rivière (quand toutes les cartes communes ont été dévoilées) ou en continuation bet (c'est à dire à la suite d'une relance pré-flop).

(Rafraichissez-vous la mémoire sur comment lire un flop dans la section sur le jeu post-flop.)

Sur un tableau sec - S'il y a peu ou pas de tirage possible, comme avec un flop , il n'est pas possible d'avoir un tirage couleur ou un tirage quinte par les deux bouts. De fait, il n'est pas aussi important de protéger une main forte parce que les chances de se faire battre sont faibles. Il est donc correct de miser relativement petit dans l'espoir d'être suivi pour faire gonfler le pot. (Souvenez-vous, si vous avez l'habitude de miser petit avec une bonne main, alors vous devriez miser petit également lorsque vous bluffez. Les bons adversaires peuvent détecter les changements dans les habitudes et en déduire si vous êtes en train de bluffer ou pas.)

À la rivière - Si toutes les cartes communes ont déjà été dévoilées, plus personne ne peut améliorer sa main pour vous battre. Il n'est donc plus nécessaire de protéger une main forte. Par conséquent, la situation est la même que sur un tableau très sec et les mises à la rivière ont tendance à être plus petites que les mises sur les autres tours de mise.

Un continuation bet consiste à miser au flop après avoir relancé pré-flop. Il s'agit d'une continuation de votre agression, d'où le nom. C'est un bon moyen de ramasser le pot si votre adversaire a raté le flop. Il n'est pas nécessaire de miser gros pour cela, car votre adversaire peut déjà penser que vous avez une main forte, puisque vous avez relancé pré-flop. Open Full Lesson
In order to comment, you must login or register
Répondre au quiz
Nouveau ici ? Effectuez notre évaluation de poker pour démarrer votre formation.
déjà membre ? inscrivez-vous ici
Vous devez activer JavaScript pour vous connecter.
Veuillez vérifier les paramètres de votre navigateur.
Apprendre Des fondamentaux aux stratégies d'expert
Entraînez-vous Améliorez vos compétences grâce à nos entraîneurs
Gagnez ! Imposez-vous en vainqueur
/Commencer à jouer maintenant/
Plus