Vous devez activer JavaScript pour vous connecter.
Veuillez vérifier les paramètres de votre navigateur.

Le jeu post-flop

Nous avons vu au cours de ce chapitre la façon dont un flop peut affecter votre main et potentiellement améliorer celles de vos adversaires. Une fois que vous avez évalué où vous en êtes post-flop, vous devez décider comment agir.

Comme toujours, il y a beaucoup de facteurs et de variables qui vont influencer votre décision et certains joueurs n'hésiteront pas à dévier des règles strictes en fonction des circonstances spécifiques. Mais vous devriez toujours avoir en tête ces quelques principes au cours de vos prises de décision post-flop.

JOUER DES MAINS FAITES VS JOUER DES MAINS À TIRAGE

Si vous floppez un monstre ou une très forte main faite, vous avez deux buts précis :

  1. Faire grossir le pot à gagner à l'abattage
  2. Protéger votre main des tirages

Rappelez-vous, une main faite est une main qui a déjà le potentiel pour gagner à l'abattage. Elle ne peut pas tellement s'améliorer et la seule façon pour qu'elle soit battue, c'est que l'un de vos adversaires touche un tirage.

La meilleure façon de faire grossir le pot en jetons, c'est de miser et de relancer avec force et d'obliger votre/vos adversaire(s) à moins suivre vos mises. Si vous misez et relancez des montants corrects, le pot devient inintéressant pour les joueurs à tirage. Ils peuvent tout de même décider de mal jouer et de suivre avec leurs tirages pour vous battre, mais ce serait une erreur de leur part.

Votre main faite n'a pas besoin de carte en plus pour l'améliorer. Vous avez « seulement » besoin d'être certain d'avoir la meilleure main et d'arriver à l'abattage avec autant de jetons au milieu que possible.

Il en découle donc que miser et relancer est presque toujours l'approche adaptée avec une main faite monstre.

Savoir jouer les mains faites monstres est une compétence plus facile à acquérir que bien d'autres au poker, mais elle n'en reste pas moins une compétence de grande importance.

Dans les exemples suivants, vous verrez pourquoi jouer une main monstre de façon forte peut être la manière la plus profitable. Ces exemples viennent de parties de cash game, mais le principe reste le même pour tous les types de parties que vous jouez.


Cliquez ici pour voir les exemples en texte

    1. Vous avez en fin de parole et vous relancez à 10 $ après que deux joueurs ont payé. Un joueur suit votre relance. Le flop vient et vous donne donc un brelan. Vous misez 18 $. Pas besoin de sous-jouer.
    2. Vous avez . Le joueur en MP1 relance, MP2 suit, vous suivez aussi. Le flop vient . Ce flop est parfait pour vous, mais il y a un tirage couleur. Le relanceur initial mise 20 $ et il est suivi. Vous devriez relancer à 80 $ pour faire grossir le pot.

Dans les deux cas, vous avez joué un poker agressif. Cela veut dire que vous avez relancé vos mains fortes avant le flop et que, quand vous avez touché une main forte au flop, vous avez saisi toute opportunité de miser et de relancer. Et c'est exactement comme ça qu'il faut jouer.

Open Full Lesson
In order to comment, you must login or register
Répondre au quiz
Nouveau ici ? Effectuez notre évaluation de poker pour démarrer votre formation.
déjà membre ? inscrivez-vous ici
Vous devez activer JavaScript pour vous connecter.
Veuillez vérifier les paramètres de votre navigateur.
Apprendre Des fondamentaux aux stratégies d'expert
Entraînez-vous Améliorez vos compétences grâce à nos entraîneurs
Gagnez ! Imposez-vous en vainqueur
/Commencer à jouer maintenant/
Plus