Vous devez activer JavaScript pour vous connecter.
Veuillez vérifier les paramètres de votre navigateur.

Limit Hold'em : le turn

Le turn est l'une des streets les plus importantes du Limit Hold'em et est souvent très difficile à jouer car toute mise faite à ce stade est souvent le double de celles faites avant et après le flop. Cela signifie qu'une erreur faite à ce niveau peut coûter chère.

Il est souvent recommandé de suivre une petite mise sur le flop quand vous avez une main marginale, tant que vous avez décidé de vous coucher si vous devez faire face à une grosse mise au turn. C'est pour cette raison qu'il est important de miser au turn si vous êtes l'agresseur au flop, surtout si vous jouez contre peu d'adversaires.

Jetons un œil aux situations suivantes:

Vous êtes l'agresseur et vous possédez une grosse main

En limit il est normal de relancer en pré-flop et de miser ou relancer au flop si vous avez touché. Dans ce genre de situation il est important de continuer l'agressivité au turn si vous pensez que vous avez encore la meilleure main, et ceci quelle que soit la carte qui arrive au turn.

Si vous êtes hors de position dans une main comme celle-là, vous avez alors deux possibilités:

  • Miser

    Cela obligera les autres joueurs en jeu à suivre s'ils veulent voir la rivière. C'est une méthode établie, et c'est souvent la meilleure option si vous n'êtes pas sûr que les autres joueurs vont suivre ou non.

  • Check-raise

    C'est la méthode la plus risquée, et elle peut être utilisée quand vous êtes sûr qu'un des joueurs derrière vous misera. Cela fonctionne particulièrement bien contre des joueurs agressifs pour créer de gros pots. Vous devrez cependant être très prudent avec le check-raise quand il y a beaucoup de tirages.

Si vous êtes en position et que vous avez une grosse main, vous devrez presque toujours miser si tout le monde a checké avant vous. Les joueurs à tirage seront forcés de miser de l'argent s'ils veulent voir la rivière. Vous ne devrez cependant pas miser si vous suspectez votre adversaire d'avoir touché son tirage et qu'il se prépare à faire un check-raise.

Vous êtes l'agresseur et vous avez une main faible.

C'est la situation la plus délicate. Si votre main est faible, vous pouvez tenter un type de bluff particulier au turn. On appelle cela, « tirer un second barrel ». L'idée derrière ce bluff est de forcer vos adversaires à se coucher en continuant de représenter une belle main. Si vous décider d'opter pour ce bluff, vous devrez prendre en considération les éléments suivants:

  • Le nombre de joueurs dans la main

    En général vous ne devrez tirer un second barrel que si vous n'avez que peu d'adversaires. Plus il y aura de joueurs dans la main, plus faibles seront les chances qu'ils se couchent.

  • Le board

    Certains boards conviendront mieux aux «continuation bets» (mises de continuation) que d'autres. Par exemple, les boards avec une carte haute et plusieurs cartes basses sont assez bons pour faire des continuations bets. Par contre un board avec plusieurs tirages peut être plus dangereux, tout particulièrement quand plusieurs joueurs sont encore dans la main.

  • Le style de jeu de vos adversaires

    De manière générale vous devrez éviter de faire ce genre d'action contres des adversaires faibles qui ont tendance à suivre jusqu'à la rivière.

  • La position

    Si vous avez une main relativement mauvaise vous devrez généralement checker/vous coucher quand vous êtes hors de position. Par contre si vous êtes en position vous pourrez décider de miser si tous vos adversaires ont checké avant vous.

Vous n'êtes pas l'agresseur mais vous souhaitez prendre le contrôle de la main

Vous pouvez parfois avoir joué de façon passive jusqu'au turn, mais souhaiter par la suite prendre l'action en main. Vous pouvez décider d'agir ainsi pour les raisons suivantes:

  • Vous avez maintenant une bonne main, peut-être même la meilleure main.
  • Vous avez un gros tirage et vous tentez un semi-bluff, ce qui signifie que vous misez ou relancez avec une main probablement plus faible à ce stade, mais qui a le potentiel de devenir énorme à la rivière. Le but est de faire se coucher vos adversaires. Si cela ne marche pas vous avez toujours une chance de reporter la main si vous touchez votre tirage à la rivière.
  • Vous souhaitez protéger votre main.

Si vous êtes en position contre l'agresseur précédent, c'est une action assez facile à faire : vous devez simplement relancer. Si vous êtes par contre hors de position vous avez alors deux possibilités:

  • Miser
  • Faire un check-raise

Il est en général recommandé de tenter un check/raise, car cela force tous les joueurs qui veulent rester dans la main à mettre plus d'argent dans le pot. Vous risquez cependant de perdre beaucoup de « value » (gain potentiel) si vous avez la meilleure main et que derrière vous tout le monde fait un checke. Si vous décidez plutôt de miser, vous forcerez tous les autres joueurs à suivre la mise ou à se coucher. Plus vos adversaires sont agressifs, plus il est probable qu'ils miseront le turn, et plus vous devrez tenter un check-raise. Vous devrez cependant miser si vous suspectez que vos adversaires sont sur le point de checker.

Suivre les mises

Vous devez en général essayer de jouer de façon agressive. Cela signifie que vous devrez souvent vous coucher ou relancer au lieu de suivre. Si vous n'êtes pas sûr de suivre ou de vous coucher, posez-vous les questions suivantes:

  • Quelle est la probabilité d'obtenir la meilleure main?
  • Si vous ne pensez pas détenir la meilleure main, quelle est la probabilité que celle-ci s'améliore à la rivière?
  • Si vous avez la meilleure main, quelle est la probabilité que la main de votre adversaire s'améliore à la rivière?
  • Quel est le pot odds?

Suivre une relance au turn

De nombreux joueurs font l'erreur de suivre trop de relances au turn. Cela les amène souvent, à cause de la taille du pot, à devoir suivre la mise à la rivière, ce qui peut coûter très cher. Vous devez garder à l'esprit que beaucoup de vos adversaires avec de très grosses mains suivront souvent au flop et relanceront au turn lorsque les mises sont deux fois plus importantes. Si vous pensez suivre la relance de votre adversaire, prenez d'abord en compte les conditions qui feront que vous suivrez également à la rivière.

Face à des adversaires passifs qui ne relancent que lorsqu'ils touchent de grosses mains vous devrez coucher des mains moyennes comme les top paires avec des kickers moyens, ou des paires moyennes. Face au contraire à des joueurs agressifs qui sont peut être en train de bluffer (ou semi-bluffer) au turn, il n'est pas conseillé de coucher une main moyenne.

Open Full Lesson
Limit Hold'em: la rivière

Quand toutes les cartes ont été distribuées et que le dernier tour d'enchères commence, le jeu devient très dif ...

Aller à la leçon suivante
Répondre au quiz
Nouveau ici ? Effectuez notre évaluation de poker pour démarrer votre formation.
déjà membre ? inscrivez-vous ici
Vous devez activer JavaScript pour vous connecter.
Veuillez vérifier les paramètres de votre navigateur.
Apprendre Des fondamentaux aux stratégies d'expert
Entraînez-vous Améliorez vos compétences grâce à nos entraîneurs
Gagnez ! Imposez-vous en vainqueur
/Commencer à jouer maintenant/
Plus