Vous devez activer JavaScript pour vous connecter.
Veuillez vérifier les paramètres de votre navigateur.

Accueil / Cours de poker / MTT /

En Début et Milieu de Tournoi

Début et milieu de tournoi

Doucement mais sûrement : l'importance de jouer prudemment lors des premiers niveaux d'un tournoi...

Lorsque vous participez à un tournoi de poker, votre but sera toujours de le gagner. Mais pour vous mettre en position d'aller jusqu'au bout, vous devez négocier les autres phases du tournoi où les objectifs seront à plus court terme. Au cours d'un tournoi, beaucoup de choses évoluent : vos adversaires, les tailles des tapis, les blinds, etc., et ces facteurs variables vous obligent à réajuster votre stratégie au fur et à mesure. En début de tournoi, comparé à la hauteur des blinds, vous disposez d'un tapis important. En général, votre tapis et le tapis moyen se trouvent bien au-dessus des 50 grosses blinds. En milieu de tournoi, les blinds auront augmenté et vous vous situerez souvent entre 15 et 20 blinds. Parfois, vous aurez même moins que cela. La phase correspondant au milieu de tournoi arrive à sa fin à l'approche de la bulle. Par exemple, s'il y a 100 places payées dans un tournoi, la phase du milieu de tournoi se termine quand il reste entre 120 et 150 joueurs. Les phases qui suivent le milieu de tournoi sont celle de la bulle et des places payées. Si vous êtes nouveau sur la scène du poker de tournoi, vous devriez d'abord consulter les articles traitant de la stratégie en tournoi Sit & Go. Ils vous donneront la stratégie optimale pour négocier les débuts et milieu de tournoi et vous pourrez aussi l'appliquer en tournois multi-tables. Vous pouvez utiliser notre stratégie pour les Sit & Go tout en continuant à l'améliorer grâce à ces articles. Un jeu solide en début et milieu de tournoi Les trois conseils suivants sont essentiels pour réussir en début et en milieu de tournoi : Évitez de perdre des gros pots avec des mains faibles à marginales. Allez chercher des gros pots si vous avez la chance de toucher une bonne main. Misez ou relancez fort. Essayez de gagner des gros pots à moindres frais avec des mains spéculatives. Il est très important de bien comprendre tous ces points, de les garder à l'esprit pendant que vous jouez et de les mettre en pratique. Voici quelques détails sur ces concepts accompagnés d'exemples : Évitez de vous engager dans des gros pots avec des mains faibles En début de tournoi, si on le compare à la hauteur des blinds, vous disposez d'un gros tapis. Cela ne vous coûte pas beaucoup de passer les mains médiocres et d'attendre d'avoir de bonnes mains. À un stade plus avancé du tournoi, vous pouvez vous retrouver avec un petit tapis qui vous obligera à jouer de façon agressive avec des mains très fragiles. Ce n'est tout simplement pas le cas en début de tournoi. Si une main a l'air dangereux, faible ou bien juste médiocre, contentez-vous de passer. Ne suivez pas à plusieurs reprises pour faire gonfler le pot et vous retrouver face à des décisions difficiles à prendre. Si une main n'est pas favorable ou ne s'améliore que faiblement sur le flop, vous devriez limiter les pertes en la jetant le plus tôt possible. Voici quelques exemples parlants. Engagez-vous dans des gros pots avec des grosses mains S'il vous arrive d'avoir une très forte main en début de tournoi, il faudra la jouer de manière vraiment agressive. Faites de grosses mises ou de grosses relances quand vous en avez l'occasion. Faire vous-même de grosses relances fonctionne souvent mieux pour faire grossir le pot que sous-jouer votre main (le slowplay). Cela est particulièrement vrai si le pot est encore petit au moment où vous touchez votre main. Si vous voulez masquer votre main, votre adversaire devra être très agressif pour que le pot augmente. Il n'agira pas de cette façon s'il n'a pas lui-même une main monstre (ou s'il n'est pas ce que l'on appelle un joueur « maniaque », soit un joueur qui joue large et ultra-agressif). Par ailleurs, si c'est vous qui faites les grosses relances, votre adversaire aura juste à les suivre pour faire gonfler le pot. Beaucoup de joueurs peuvent faire cela avec des mains faibles et donc vous suivre alors qu'ils sont loin derrière. Voici quelques exemples de la façon dont vous devriez souvent miser pour faire grossir le pot avec une main monstre (et de la façon dont, parfois, il sera préférable d'attendre une meilleure occasion) : Investir peu avec des mains spéculatives Certaines mains de départ ont une qualité faisant d'elles des mains parfaites pour le début de tournoi : soit elles deviennent des mains très fortes, soit rien du tout. Cela signifie qu'avec elles, les décisions sont simples : vous cherchez à construire un pot énorme si elles ont atteint leur potentiel, ou vous perdez le minimum si ce n'est pas le cas parce que ce sont des mains faciles à jeter. Elles se transforment rarement en main médiocre, ce qui facilite la prise de décision. Comparez par exemple et . Si la première s'améliore, vous aurez en général top paire avec un kicker correct, ce qui n'est pas mauvais du tout, mais pas non plus suffisant pour gagner un gros pot. S'il y a beaucoup d'action dans la main, vous serez souvent derrière. D'un autre côté, peut soit se transformer en une main énorme en touchant un brelan au flop soit rester sans beaucoup de valeur après le flop. La décision est très facile à prendre : si vous touchez votre brelan, vous essayez de faire grossir le pot, si vous ne le touchez pas, vous pouvez simplement checker et passer. Avec un peu de chance, vous pouvez remporter un pot gigantesque et doubler votre tapis. Souvent, vous pourrez aller voir si le flop est favorable en investissant seulement une petite fraction de votre tapis. Voir un flop pour pas cher est à l'ordre du jour. Attention, ne vous retrouvez pas à jouer un gros pot alors que votre main spéculative ne s'est pas développée comme vous l'espériez. Si, par exemple, vous arrivez à voir un flop pour pas cher avec , vous espérez que des cartes viennent pour vous donner un énorme tirage quinte et couleur. Si le flop apporte , vous avez touché la plus petite paire, mais votre main n'a toujours quasiment aucune valeur. Elle n'a pas atteint son potentiel, vous devriez donc passer. Voici quelques exemples : Récapitulatif : Les clés pour jouer le début de tournoi en MTT Jouez de manière solide et ne distribuez pas vos jetons avec des mains moyennement forte. Évitez les mains-piège comme qui ne s'améliorent souvent qu'en top paire avec un kicker moyen. Soyez très agressif et direct avec des mains très puissantes comme des grosses paires servies ou un brelan. Jouez des mains de départ spéculatives comme ou des petites paires servies si vous avez la possibilité de voir un flop à moindres frais. Si vous passez à côté du flop avec des mains spéculatives, abandonnez-les sans engager un jeton de plus.
 Login to take quiz
La bulle

Peur, frustration, plaisir. La bulle approche...

Aller à la leçon suivante
Répondre au quiz
Nouveau ici ? Effectuez notre évaluation de poker pour démarrer votre formation.
déjà membre ? inscrivez-vous ici
Vous devez activer JavaScript pour vous connecter.
Veuillez vérifier les paramètres de votre navigateur.
Apprendre Des fondamentaux aux stratégies d'expert
Entraînez-vous Améliorez vos compétences grâce à nos entraîneurs
Gagnez ! Imposez-vous en vainqueur
/Commencer à jouer maintenant/
Plus